L'univers du cheval

Elevages de chevaux
Haras
Pensions pour chevaux
Sellerie et équipements
Centres équestres
Gîtes équestres
Associations pour chevaux
 
   
 

Inscription Pro

Espace Membres

Le cheval Camarguais

les caractéristiques du cheval Camarguais

Le Camargue est une race française de petit cheval de selle rustique. Il est originaire de la région de Camargue, dans le delta du Rhône au sud de la France, couvrant une partie du Gard et des Bouches-du-Rhône. Ce cheval vit depuis toujours en liberté dans ses marais d'origine. Si sa généalogie reste un mystère, il est considéré comme l'une des plus anciennes races de chevaux au monde.

Il est utilisé comme animal de travail notamment pour tirer des attelages, dépiquer le grain et pour travailler avec le bétail, puis relâcher en semi-liberté.
Son origine reste toujours un mystère malgré plusieurs théories, comme quoi plusieurs mélanges de races arabes, berbères, celtes ou asiatiques, la sélection naturelle, ainsi que la vie à l'état sauvage et un milieu rude et hostile aurait permis aux chevaux les plus résistants de survivre et de donner naissance à une race capable de perpétuer la race.

Les haras nationaux organisèrent plusieurs tentatives de croisement pour améliorer la race, mais toutes échouèrent. Ils font du camarguais un descendant du cheval de Przewalski. Des auteurs généralistes notent même sa ressemblance avec des peintures découvertes dans la grotte de Lascaux.

Entre le 18 et le 19ème siècle les chevaux camarguais ont longtemps été utilisés par leur propriétaire pour dépiquer le blé, un travail pénible pour les chevaux qui pouvaient marcher 80 km par jour pendant environ 6 semaines. Ils étaient nourris principalement avec du grain pour qu'ils puissent résister à la fatigue.

Début du 20ème siècle, des travaux d'aménagement de la région camarguaise ont fortement portés préjudice à l'élevage du camarguais. A cette même époque Folco de Baroncelli-Javon se donna pour objectifs la défense et le maintien des traditions sur toute la région y compris l'élevage du camarguais.

C'est en 1964 que l'AECRC (Association des éleveurs de chevaux de race Camargue) a été créée par des éleveurs soucieux de préserver la race, le type de leurs chevaux, et leur milieu d'élevage spécifique. D'ailleurs seuls les chevaux nés et élevés en manade1 furent autorisés à porter le nom de Camargue.

C'est un arrêté ministériel du 23 avril 2003 qui finalement officialise l'ouverture de l'association à tous les éleveurs français, et ce quels que soient le lieu d'implantation de l'élevage et le nombre de juments reproductrices.

C'est en 1968 que les Haras nationaux reconnurent la race mais le stud-book de la race Camargue n'a été créé qu'en 1978 suite au marquage officiel par arrêté ministériel du 1er étalon.

L'augmentation effective du tourisme en Camargue a donné soudain un intérêt économique indéniable pour le cheval camarguais et lui assure ainsi sa sauvegarde.
Le camarguais est aujourd'hui un acteur principal de la Camargue et un symbole folklorique et traditionnel, avec ses nombreuses fêtes, telle que le lâché de taureaux dans la ville avec sur son dos son gardian2. D'autres festivités mettent également à l'honneur le cheval camarguais et son gardian, comme les bouviers pascales des Saintes-Maries-de-la-Mer, le pèlerinage des gitans ou la fête du cheval.

Ce cheval est également devenu très populaire grâce au film Crin-Blanc, à la publicité télévisée, à la littérature populaire et touristique et aux nombreux photographes qui ont immortalisé des manades crinières au vent.

Origine: La Camargue (France)

Zones d'élevage: Principalement la Camargue, Provence, Bourgogne, Auvergne

Catégorie: Cheval de selle

Caractère: rustique, vif, docile, endurant et robuste, idéal pour l'apprentissage des cavaliers débutants.

Particularités: Le camarguais est souvent victime de mélanomes cutanés, comme la plupart des chevaux gris.

Taille: De 1,35 à 1,50 m au garrot pour un poids de 300 à 400 kg en fonction du sexe et de la taille.

Conformation: Selon le standard;

Tête: La tête est carrée, lourde et expressive, des yeux à fleur de tête et le regard vif, un chanfrein rectiligne, le front plat et des ganaches assez marquées.

Avant-main: L'encolure est moyenne, bien dirigée et harmonieuse. La crinière est abondante et double. La poitrine profonde et large, un thorax ample et des flancs bien développés. Les épaules bien orientées, puissantes et musclées. Le garrot doit être marqué mais pas trop.

Dos: Le dos pas très long est bien soutenu.

Arrièe main: Le rein est court, large et rectiligne. La croupe est remplie et peu inclinée. Les cuisses sont musclées. La queue est attachée bas et bien fournie.

membres: Les membres sont longs, forts et résistants. Les articulations sont sèches. Le genou est les jarrets sont larges. Son pied est très dur et résistant, bien jointé, solide et portant et sa surface est grande et large, ce qui lui permet de n'être que très rarement ferré.

Robe: Toujours grise pour être accepté au stud-book.

Utilisation: très apprécié dans les jeux équestres, les spectacles et le cirque, les ballades touristiques et l'attelage. Peu participer mais pas à haut niveau à du dressage, saut d'obstacles, concours complet.

Manade1: troupeau de chevaux camarguais ou de taureaux

Guardian2: Cavalier surveillant et dirigeant les troupeaux

Les eleveurs de chevaux Camarguais

Il n'y à pas encore d'éleveur de Camarguais inscrit(e) sur notre site.

Vous élevez des Camarguais ? Soyez le 1er à vous inscrire en cliquant ici